Organe de médiation

Feuille d‘information sur l’Organe de médiation de l’association EMDR Suisse

L’Organe de médiation est responsable du traitement des suggestions et des réclamations concernant le comportement déontologique de ses membres. Elle tâche de servir de médiateur entre les membres et les plaignants, particulièrement lors de différends dans une relation thérapeutique.

Les membres de l’Organe de médiation sont élus par l’Assemblée générale pour une durée de 4 ans et ne sont pas membres du Comité.

Les représentants de fédérations, d’associations et d‘institutions peuvent également faire appel à l’Organe de médiation.

Le principal but d’une intervention de l’Organe de médiation est de débloquer les conflits sans exercer de pression supplémentaire sur l’une ou l’autre des parties. Cette intervention représente une tentative de trouver des solutions pouvant être acceptées par les deux parties dans le sens d’une conciliation ou d’une médiation.

On ne peut pas faire appel à l’Organe de médiation si une procédure judiciaire sur la même question est déjà en cours ou si le problème est déjà traité par la commission de l’Ordre professionnel d’une association faîtière.
En décidant de s’en remettre à l’intervention de l’Organe de médiation, les membres d’EMDR Suisse et les plaignants s’engagent à mettre toutes les informations requises à disposition de l’Organe de médiation.

L’Organe de médiation ne peut pas décider de l‘issue d’un conflit. Par exemple, elle ne peut pas décider de sanctions ou rejeter des plaintes. Ce sont les parties qui décident si elles acceptent les propositions de médiation.

L’Organe de médiation indique s’il a l’impression que certains accords entraînent des préjudices injustifiés pour l’une des parties.
Si la médiation échoue, l’Organe de médiation formule des propositions pour la suite de la procédure.